Propaganda

propaganda

d’Edward Bernays publié en 1928

« La manipulation consciente, intelligente, des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays. »
Voilà la première phrase de ce livre dont le sous-titre est tout aussi explicite : « comment manipuler l’opinion en démocratie ».
Là où certains pourraient penser que la propagande politique a été initiée dans des régimes totalitaires, il est intéressant de rappeler que l’œuvre princeps à ce sujet nous vient d’outre-atlantique, au sein d’une démocratie représentative. Comme disait Noam Chomsky « La propagande est à la démocratie ce que la violence est à un État totalitaire. »
La lecture de ce livre peut laisser penser qu’il s’agit d’une dénonciation des méthodes de « relations publiques » utilisées par les hautes sphères tant le cynisme du rédacteur interpelle.
Mais non, le gouvernement invisible et les outils de manipulations des masses associées sont défendus et encouragés tout au long de l’ouvrage.
Les deux principales mamelles théoriques sur lesquelles s’appuie l’auteur sont les travaux de son oncle, Sigmund Freud, et ceux de Gustave Le Bon (psychologie des foules). Edward Bernays ajoute à ce cadre théorique la nécessité d’optimiser l’utilisation des médias de masse, ceux-ci étant extrêmement adapté , comme leur nom l’indique, à la manipulation de masse. Depuis la parution de ce livre, en 1928, nombre de dirigeants, publicitaires, ou autre lobbyistes se sont clairement inspirés du « savoir-faire » de Bernays…Le ministre de l’information du 3ème Reich, Joseph Goebbels, en étant un des représentants les plus connus. Edwards Bernays loua lui-même ses services à de nombreuses officines à commencer par le gouvernement états-unien, notamment pour « préparer » l’opinion au coup d’état au Guatemala en 1954.

Il nous parait nécessaire de mettre en avant ce livre, trop connu des propagandistes et trop peu connu des victimes de la propagande, au vu de son contenu éclairant. Pour donner une vague idée de celui-ci nous donnons quelques éléments : M. Bernays encourage l’utilisation de techniques de propagande car elle « favoriserait la rencontre entre l’entreprise et ses clients potentiels » ce qui lui semble être une priorité. Il se félicite que « les nouveaux propagandistes soient des hommes de l’ombre » comme les présidents de groupe d’intérêt ou encore les financiers. Il déplore dans ce contexte le décalage entre les techniques mises à disposition des politiciens pour optimiser leurs « relations publiques » et l’archaïsme de celles qu’ils utilisent (message largement entendu de nos jours). Enfin il est intéressant de citer la manière dont Beranys conçoit la démocratie états-unienne : « notre démocratie ayant pour vocation de tracer la voie, elle doit être pilotée, par la minorité intelligente qui sait enrégimenter les masses pour mieux les guider ».
Ainsi, nous conseillons vivement la lecture de ce livre disponible gratuitement sur le site d’éditions zones. Si vous êtes communicant cela vous apprendra l’alphabet et la grammaire de la propagande de masse. Dans le cas contraire cela vous donnera les éléments pour prendre conscience de l’existence de ces techniques, auquel vous êtes soumis quotidiennement.

S'abonner à l'audible

Laisser un commentaire

Les balsas HTML de base sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

S'abonner aux commentaires via RSS

Unable to load the Are You a Human PlayThru™. Please contact the site owner to report the problem.